Employé / Entrepreneur, mon cœur balance


Le métier de Community Manager est tout nouveau. Il se cherche encore une reconnaissance et une survie dans les milieux professionnels. Alors, nombreux sommes-nous à nous lancer en freelance, en indépendant pour conseiller, former ou animer des Réseaux Sociaux en tant que prestataire externe.

Mais aujourd’hui, je suis revenue au point de départ. L’activité se stagne ou se ralentit. Et surtout j’expérimente des difficultés à être Community Manager et dirigeante d’une petite entreprise. Cette dernière compétence à développer me perturbe énormément. Cela implique d’être sensée vendre mes prestations à un prix raisonnable, défendre ce prix devant des clients, des clients qui veulent toujours réduire leurs coûts. Et une fois que c’est validé, il faut suivre les factures, les paiements et effectuer de la gestion administrative. Et après au bout de quelques jours, je n’ai pas touché à Facebook et Twitter à part 10 min pendant chaque repas …

Alors je doute …

Et je fais une rencontre. Cet ancien cadre a été embauché à Pôle Emploi, il s’est lancé un objectif : aider des cadres à retourner à l’emploi. Pourquoi les cadres ? Souvent les cadres se sentent souvent infaillibles, trop performants. Mais quand vient le chômage, c’est la panique et tout part dans tous les sens.

Afin d’aider des cadres à retrouver un travail, Monsieur L. a monté un Club, le ClubCadres. En 5 semaines, 3 jours de travail par semaine, et les devoirs à la maison. Et dans ce Club, nous sommes 16, pas plus – la salle ne peut pas contenir plus 😉

Bref, la 1ère semaine, on effectue un retour en arrière : bilan de compétence, bilan de carrière et 3 compétences principales.
2ème semaine : l’objectif professionnel, l’avenir et surtout chacun effectue un SWOT.
3ème semaine : le CV.
4ème semaine : lettre de motivation et réseaux (sociaux dont Viadeo).
5ème semaine : entraînement à l’entretien d’embauche.

J’étais arrivée sans y croire, dans l’optique de présenter les Réseaux Sociaux, pratiquer Viadeo et LinkedIn, et parler de mes expériences de réseaux grâce à la Capsule, la CCI et mon nouveau caractère de réseauteuse 🙂

Et finalement, j’ai reçu quelques petites claques et quelques petites fessées en toute sympathie et bienveillance. Désormais, je sais mieux ce que je veux et ce que je peux faire. Et surtout, je suis capable de me dire que j’ai tout pour moi, la liberté de mobilité, la liberté de chercher et l’expertise de mon métier.

J’avais besoin d’être entourée en toute franchise, en toute bienveillance.

Aujourd’hui, je ne lâche pas l’entreprise, je me laisse juste l’occasion de profiter des opportunités que j’ai pu identifier lors de ces 5 semaines.

Oui, Pôle Emploi a mauvaise presse. Oui, c’est la galère pour récupérer les quelques allocations auxquelles on a le droit. Oui, chaque mois il faut justifier de sa situation en toute honnêteté.
Mais ces 5 semaines m’ont réconciliée avec le site pole-emploi.fr ; j’ai même réactivé mes Réseaux Sociaux pro et fait le ménage sur Viadeo.

Et je ne saurais vous recommander ceci : seul, on va vite, à plusieurs, on va plus loin.

Les solutions ?
Le coworking, un accompagnement au retour à l’emploi, vos familles et vos réseaux !


Laisser un commentaire

Commentaire sur “Employé / Entrepreneur, mon cœur balance

  • Émilie

    C’est tout à fait ça! Des rencontres enrichissantes et quelques coups de pied au c** qui font du bien. Osez, vous serez surpris du résultat!